Conséquences des tempêtes sur le trait de côte La Tremblade Oléron

Un article de Sud-Ouest (12 janvier 2018) qui revient sur la mobilité des bancs de sable au large d’Oléron.

Faut-il ajouter un élément perturbateur supplémentaire, que ne manquera pas d’être le Parc éolien offshorre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *